La maladie d'Alzheimer
ou maladie apparentée

La maladie d’Alzheimer n’est pas simplement une maladie de la cognition, c’est aussi une maladie du comportement et de la relation à l’autre.

Les troubles psycho-comportementaux sont observés dans près de la totalité des cas de la maladie d’Alzheimer, à un moment donné de leur évolution. Ils sont très variés et il est difficile d’en faire une liste exhaustive. Leur moment de survenue est fonction du degré d’évolution de la pathologie dégénérative mais aussi de la personnalité du patient avant la maladie d’Alzheimer et de l’environnement.

Certains sont particulièrement fréquents : anxiété et dépression, agressivité et agitation, troubles psychotiques, troubles des conduites instinctuelles. Ils sont parfois méconnus et souvent sous-estimés en fréquence et en gravité. Pourtant, il s’agit d’un des facteurs importants du fardeau supporté par l’entourage. Ils sont en effet moins bien tolérés que les troubles cognitifs et motivent la plupart des mises en institution.

Quelques sites web
qui vous apporterons d'autres renseignements sur la maladie d’Alzheimer et les actions mises en place.

Les unités de soins Alzheimer

Les unités de soins Alzheimer ont pour objectif de redonner une autonomie collective face à la perte d’autonomie individuelle. Pour cela, nous avons regroupé des personnes et quotidiennement nous leur permettons d’être face à des situations déjà vécues : lecture de journal, mise en place du couvert, couture, préparation du repas, service, balayage, jardinage.

Il existe ainsi trois unités :

Il ne faut pas tout de même pas oublier les autres types d’animations plus conventionnelles : travaux manuel, atelier floral, atelier mémoire, chant.

Lors de ces différentes animations, il n’y a pas d’objectifs de résultat. Le but étant surtout de freiner la perte d’autonomie tout en laissant une grande part de liberté aux résidents atteints de la maladie d'Alzheimer.

Les personnes accueillies :

  • Ont perdu leur autonomie de vie et ne peuvent plus rester à domicile
  • Sont des personnes dépendantes psychique (démentes séniles ou préséniles)
  • Ont parfois des troubles de la continence
  • Se déplacent
  • Ont une possibilité d’un maintien des acquis
  • Souffrent de déambulation

A savoir : la création d’une communauté de vie répond aux critères communément admis par la Fédération Française de Gérontologie :

  • un personnel formé et motivé,
  • une homogénéité de recrutement,
  • une architecture adaptée et cohérente,
  • une participation active des familles,
  • un projet de soins global décliné individuellement.


Maison de retraite / EHPAD La rêverie et CANTOU la Maisonnée
Place de l'Église - 86350 CHÂTEAU-GARNIER
(L'EHPAD est situé dans le sud du département de la Vienne à 15 kilomètres de Gençay, chef lieu de Canton qui regroupe 10 communes et à 45 kilomètres de Poitiers)
Plan du site